Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et (...)

Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

LEFASO.NET

dimanche 13 septembre 2020

La royauté gan et l’Eglise protestante se sont reconciliées le 12 septembre 2020. Ensemble, elles ont procédé à la pose de la première pierre des églises protestantes détruites lors des échauffourées des 17 et 18 avril derniers.

Affaire exhumation d’un corps à Loropéni : La chefferie coutumière gan et l’Eglise protestante fument le calumet de la paix

La journée du samedi 12 septembre 2020 sera gravée dans les mémoires des populations de la cité de Loropéni. La médiation dans le différend qui opposait la chefferie coutumière gan à l’église protestante évangélique a porté fruit. Les deux parties se sont retrouvées à Obire, puis à Loropéni, pour une cérémonie de réconciliation.

Rappelons que courant mois d’avril 2020, une affaire de funérailles qui a tourné au vinaigre avait rompu les liens sociaux au sein de la communauté.
La journée est mémorable en plusieurs sens, confie le roi gan. « Le roi appartient à tout le monde. Que tu sois musulman, chrétien, coutumier, je vous appartiens et je ne ferai jamais de différence entre les membres de ma communauté. Je dois accepter tout le monde », a dit le chef coutumier.

Pour arriver à cette réconciliation, les autorités régionales, les communautés catholiques et musulmanes et les parents à plaisanterie étaient aussi de la partie avec à leur tête le gouverneur de la région du Sud-Ouest, Emmanuel Zongo. « Nous revenons de loin. Grande est ma joie de voir que nous avons pu nous réconcilier, et cela peut être un exemple pour d’autres localités qui enregistrent des conflits communautaires. », s’est réjoui Marcel Da, le président du Conseil régional.

Le patron de la cérémonie, le gouverneur Emmanuel Zongo, n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction pour cet esprit de pardon qui a guidé les différents protagonistes. « Chacune de ces communautés a fait preuve de dépassement de soi, de sagesse. Avoir un cœur qui pardonne, ce n’est pas être faible, c’est simplement la preuve de la maturité. C’est le lieu également pour moi de lancer un vibrant appel à tous les filles et fils de la région du Sud-Ouest afin que nous puissions travailler dans l’acceptation de la diversité culturelle, religieuse », a conclu le gouverneur.

Recoller les morceaux

L’autre axe majeur de cette journée de réconciliation a été la pose de la première pierre de la reconstruction des douze églises protestantes saccagées, il y a quelques mois. « Pour le moment, nous avons pu mobiliser 60 millions sur les 100 millions évalués pour la reconstruction de ces églises. Dans un premier temps, nous allons commencer par l’église de Loropéni-centre qui va coûter environ 18 millions, et le financement est acquis. Ensuite, celle de Logonsso qui coûtera 20 millions », explique le président des églises protestantes évangéliques du Burkina, le pasteur Enoch Sib.

Puis d’ajouter : « Nous sommes satisfaits des négociations qui ont abouti à cette réconciliation. Des démarches ont été entreprises il y a de cela quelques mois avec nos frères et sœurs d’autres communautés qui ont bien voulu nous accompagner dans cette démarche, et au nom de toute la communauté protestante, je leur dis merci. »

Boubacar TARNAGUIDA

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Gaoua
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter