Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Accident sur l’axe Bobo –Diébougou : Un enfant décédé

Accident sur l’axe Bobo –Diébougou : Un enfant décédé

LEFASO.NET | Dalou Mathieu Da

mercredi 31 mai 2017

Ce vendredi 26 Mai 2017, un accident de la route a causé la mort d’un enfant de 5ans à Toundogosso, village situé à 15 km de Bobo-Dioulasso non loin du carrefour Yegueresso.

Accident sur l’axe Bobo –Diébougou : Un enfant décédé

Selon le père du défunt, c’est en voulant traverser la route que son enfant a été percuté par un motocycliste et a trouvé la mort sur le champ. Le conducteur de la moto en partance pour Gaoua dit être allé à Bobo-Dioulasso acheter la nouvelle moto pour retourner à Gaoua. Pour le géniteur du défunt, le jeune homme était en pleine vitesse. C’est ce qui justifie le fait « Qu’ Il a trainé l’enfant sur plus de 30 m ». Sous le choc, le motocycliste a eu la vie sauve grâce aux sapeurs-pompiers venus faire le constat, à l’arrivée de la gendarmerie. Surchauffées, les populations réclamaient la tête du jeune.

Les populations munies de bâtons, de gourdins, de fouets ont bloqué le passage avec des troncs d’arbres, obligeant les passagers à stationner de 14h à 19h. Après plusieurs négociations menées par la gendarmerie nationale et la police nationale, les riverains de Toundogosso ont accepté lever les barrières mais à une condition : que soient érigés des dos d’ânes (couramment appelés gendarmes couché). De l’avis de ces derniers, il ne se passe pas un mois sans qu’il n’y ait d’accidents de la route. Cette condition acquise, les populations à l’aide de cailloux, de troncs d’arbres et de terre ont érigé les dos d’ânes.

Déplorant cette situation, Ibrahim Ouédraogo, en partance pour Kampti, a affirmé que l’incivisme a atteint des proportions inquiétantes. Selon M. Ouédraogo, il faut que les autorités sévissent. « L’accident est intervenu c’est vrai, mais bloquer la route aux usagers ce n’est pas du tout bon », s’est-il exclamé.

Le maire de l’arrondissement 4 de Bobo-Dioulasso et les conseillers du village sont venus témoigner leur compassion à la famille et assister à l’enterrement. Ce rituel terminé M. Bakoroni Millogo est allé à la rencontre des villageois. Il les a invités à lever les barrages. M. Millogo a promis séance tenante aux riverains que des dos d’ânes avec les services habilités seront érigés dans une semaine. Il a aussi précisé que cela se fera avec l’aide de bonnes volontés. Des discussions houleuses et le refus de certains villageois étaient perceptibles à travers des groupuscules formés ça et là.

C’est aux environs de 18h30 que les villageois ont accédé à la requête du maire à une seule condition. Les tailles de ces gendarmes ne connaitront pas de diminution. A 19heures, quelques véhicules ont tenté de les traverser sous l’œil des villageois, des forces de défense et de sécurité et des voyageurs. Dix minutes après, les villageois ont finalement diminué les dos d’ânes pour faciliter le déplacement de la longue file d’attente de véhicules et de motocyclettes qui attendait impatiemment pour continuer la route.

Dalou Mathieu Da correspondant régional
Lefaso.net

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Gaoua
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Mardi
Clair de lune et nuages épars
21|
Mercredi
Soleil et nuages épars
21|30°C
Jeudi
Orage épars
21|31°C
Vendredi
Orage
21|28°C
Samedi
Orage
21|29°C
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter