Nous sommes le  

Accueil > Actualité > Gaoua : Un braquage fait 8 morts et 29 blessés sur le site d’or de (...)

Gaoua : Un braquage fait 8 morts et 29 blessés sur le site d’or de Djikando

LEFASO.NET

lundi 1er février 2021

Un drame est survenu le dimanche 31 janvier 2021 sur site d’or de Djikando, un village situé à une dizaine de kilomètres de Gaoua, dans la région du Sud-Ouest. L’incident a provoqué des pertes en vies humaines, d’importants dégâts matériels et l’incendie partiel du site d’or.

Gaoua : Un braquage fait 8 morts et 29 blessés sur le site  d’or de Djikando

Tout serait parti du braquage qui visait un acheteur d’or. Sansan Kambou touché par les balles des braqueurs raconte : « Nous étions de retour de la gare de Gaoua, chemin faisant nous avions entendu du bruit et notre chien s’est dirigé vers le lieu où on entendait le bruit. Mon frère est allé pour faire revenir le chien. Et quelques instants après on a entendu des coups de fusils et ça courrait de partout, donc je ne sais pas au juste combien ils étaient les braqueurs ».

Hospitalisé au service de la chirurgie du CHR de Gaoua, Yacouba Ouédraogo donne sa version des faits. « Des braqueurs ont braqué un acheteur d’or sur le site. Un jeune du village a voulu s’opposer aux braqueurs en jetant une pierre avec son lance-pierre. C’est suite à cela que les braqueurs l’ont abattu. Les parents de la victime ont été informés et sans comprendre, ils se sont organisés pour venir nous attaquer et brûler nos biens et matériels ».

Huit morts dont un calciné et de nombreux blessés. C’est le bilan du braquage suivi de l’incendie d’une grande partie du site d’orpaillage de Djikando. L’on dénombre également d’importants dégâts matériels dont des boutiques, des engins et divers biens partis en fumée.

Le procureur du Tribunal de grande instance de Gaoua, accompagné de ses plus proches collaborateurs, est allé faire le constat avant l’enlèvement des corps dont celui d’un élève du village de Djikando. Cheik Alfa Aboubakar Compaoré, procureur du TGI de Gaoua, déplore cette situation et dresse le bilan de l’incident.« Certains ont été tués par balles et des machettes. Les gens doivent comprendre que la colère ne résout rien. Je pense que c’est une situation qui doit amener les gens à comprendre que les actes de vengeance, de vandalisme ne sont pas bien. Tout le matériel a été détruit. Les boutiques, les motocyclettes, les tricycles, tout a été brulé » a-t-il déploré.

29 blessés au CHR de Gaoua

L’incident a occasionné plusieurs blessés dont certains sont hospitalisés au centre hospitalier régional de Gaoua. Florent Roch Banazaro, médecin chirurgien, directeur des services médico techniques du CHR de Gaoua, dresse le bilan des blessés admis au CHR. « Nous avions enregistré au total 29 blessés. Les lésions étaient principalement causées par des armes blanches, des armes à feu et des machettes. C’est ce que la plupart des patients ont affirmé. Actuellement 8 blessés ont quitté nos services, 6 à 7 blessés nécessitent une intervention au bloc et il y a deux cas graves ».

Une enquête est ouverte pour situer les responsabilités et les fautifs répondront de leurs actes, rassure Cheik Alfa Aboubakar Compaoré, procureur du TGI de Gaoua.

Boubacar TARNAGUIDA
Correspondant à Gaoua / Lefaso.net

Portfolio

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Météo
Gaoua
Inconnu, Humididté : %
Max : °C
Min : °C

°C
Inconnu
Newsletter
Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité
du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter